gendarmerie

gendarmerie [ ʒɑ̃darməri ] n. f.
• 1473; de gendarme
IAnciennt Corps de gendarmes, cavalerie lourde. Corps de troupes de police qui relevaient des maréchaux de France. Gendarmerie de la maréchaussée. Corps d'élite, attaché à la maison royale. IIMod.
1(En France) « Corps militaire, chargé d'assumer la police administrative du territoire, la surveillance des armées de terre et de mer ( prévôté) et de collaborer à la police judiciaire » (Capitant). Corps de gendarmerie. légion. Capitaine, brigadier de gendarmerie. Gendarmerie nationale. Gendarmerie départementale, gendarmerie mobile. Gendarmerie de l'air. Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (G. I. G. N.). (Hors de France) La gendarmerie espagnole.
2Par ext. Caserne où les gendarmes sont logés; bureaux où ils remplissent leurs fonctions administratives. « la gendarmerie pour les plaintes contre les maraudeurs » (Cl. Simon).

gendarmerie nom féminin Force militaire chargée de veiller à la sécurité publique et d'assurer le maintien de l'ordre et l'exécution des lois sur toute l'étendue du territoire national, ainsi qu'aux armées. Caserne où sont logés des gendarmes ; bureaux où ils assurent leurs fonctions administratives. ● gendarmerie (synonymes) nom féminin Force militaire chargée de veiller à la sécurité publique et...
Synonymes :
- maréchaussée

gendarmerie
n. f.
d1./d Corps militaire spécialement chargé du maintien de l'ordre et de la sécurité publique, de la recherche et de la constatation de certaines infractions à la loi et de l'exécution des décisions judiciaires. Gendarmerie maritime, de l'air. Brigadier, commandant de gendarmerie.
|| Par ext. Caserne et bureaux de chacune des différentes unités de ce corps. Faire viser un passeport à la gendarmerie.
d2./d Gendarmerie royale du Canada: corps de police de niveau fédéral.

⇒GENDARMERIE, subst. fém.
A. — HISTOIRE
1. Corps composé de gendarmes (cf. ce mot A 1). (Dict. XIXe et XXe s.).
2. [Correspond à gendarme A 2] Corps de cavaliers attaché à la maison du roi, de la reine ou des princes. Sous Louis XIV, la gendarmerie n'était plus qu'un beau corps de cavalerie d'élite (...). Elle faisait partie de la maison militaire du roi (BOUILLET 1859).
Gendarmerie d'élite. ,,Troupe d'élite composée de gendarmes à cheval`` (Ac. 1835, 1878). La gendarmerie d'élite portait aussi le nom de gendarmerie des chasses, à cause du genre de service qu'elle était plus particulièrement chargée de faire auprès du roi (Ac. 1835, 1878).
B. — 1. Corps militaire (placé sous l'autorité directe du ministre de la défense) chargé de veiller au maintien de l'ordre (police administrative) sur toute l'étendue du territoire (France, T.O.M. et D.O.M.), de surveiller les armées de terre et de mer et de collaborer avec la police judiciaire. Synon. vieilli maréchaussée. Paris est (...) un bourbier (...). Ayez le malheur d'y décrocher n'importe quoi, vous êtes montré sur la place du Palais-de-justice comme une curiosité. Volez un million, vous êtes marqué dans les salons comme une vertu. Vous payez trente millions à la gendarmerie et à la justice pour maintenir cette morale-là (BALZAC, Goriot, 1835, p. 60). Ce sont d'excellents tireurs, choisis comme tels un peu dans toutes les légions de gendarmerie (AUDIBERTI, Quoat, 1946, 1er tabl., p. 21). [La] gendarmerie (...) comprend la gendarmerie départementale, la garde républicaine de Paris, la gendarmerie mobile (BARR. 1974) :
... l'action de la Gestapo et de la gendarmerie allemandes, combinée avec celle de la police et de la milice dont dispose maintenant Darnand « secrétaire-général au maintien de l'ordre », s'acharne contre nos réseaux et nos mouvements.
DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 170.
Gendarmerie maritime. Corps militaire, intégré à la gendarmerie depuis 1970 (dépendant auparavant de la Marine), chargé de la surveillance des arsenaux et des établissements de la Marine. La Gendarmerie Maritime (...) recrute parmi les sous-officiers et soldats des troupes de la marine (BONN.-PARIS 1859).
SYNT. Gendarmerie nationale, locale; gendarmerie à pied, à cheval; gendarmerie de l'armement; brigade, compagnie, escadron, escouade de gendarmerie; caserne de gendarmerie; escadron de gendarmerie mobile parachutiste; brigadier, capitaine, colonel, commandant, lieutenant, maréchal des logis, (sous-)officier de gendarmerie.
Au fig. Groupe de personnes, institution imposant un certain ordre, une certaine autorité. Les nobles émigrés (...) ont trouvé plus simple d'invoquer la gendarmerie européenne, afin de mettre Paris à la raison (STAËL, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 344). L'église n'était plus qu'une sorte de gendarmerie, mainteneuse d'un ordre social et de privilèges (GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1948, p. 306).
2. P. méton.
a) Caserne où les gendarmes (cf. ce mot B 1) sont logés; bureaux où ils exercent leurs fonctions. Poste de gendarmerie. L'ancienne écurie (...) transformée en gendarmerie, garnie de mousquetons en râtelier sur le crépissage des murs (A. DAUDET, Tartarin Alpes, 1885, p. 215). Il faisait les cent pas devant la gendarmerie, fumait sa cigarette en attendant le retour des gendarmes (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 159).
b) Tout ou partie des gendarmes vivant ou exerçant des fonctions dans une gendarmerie (supra B 2 a). Le brigadier Sénateur étant farceur, toute la gendarmerie était devenue facétieuse (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Lapin, 1887, p. 247).
Prononc. et Orth. : [()]. BARBEAU-RODHE 1930 est seul à ne pas transcrire []. Att. dans Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1473-83 gendarmerye « ensemble de gens en armes » (O. DE LA MARCHE, Mém., III, 38 ds BARTZSCH, p. 148); 1680 (RICH. [Rem. sur la lettre G] Gendarmerie ... Ce sont les compagnies d'ordonnance du Roi, de la Reine et des Princes); 1790 gendarmerie nationale « corps militaire chargé de veiller à la sécurité publique » (ds BRUNOT t. 9, p. 1066); 1791 (Décret du 16 janv.-16 févr. 1791, art. 1, ibid. note 1); 1865 « caserne de gendarmes » (LITTRÉ). Dér. de gendarme; suff. -erie. Fréq. abs. littér. : 320. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 558, b) 555; XXe s. : a) 374, b) 361.

gendarmerie [ʒɑ̃daʀmeʀi] n. f.
ÉTYM. 1473; de gendarme, et -erie.
———
I Anciennt. Corps de gendarmes (hommes d'armes) formant une cavalerie lourde (→ Estradiot, cit.).Hist. (France). Corps de troupes de police qui, par l'intermédiaire des prévôts de provinces, relevaient des maréchaux de France. || Gendarmerie des maréchaux, gendarmerie de la maréchaussée. Maréchaussée.
1 Sous François Ier et sous Henri II, les forces des armées consistaient en une gendarmerie nationale et en fantassins légers (…)
Voltaire, Politique et Législation, Observ. s. J. Lass, Melon et Dutot.
2 Sa force (de Louis XI) était en cavalerie; il n'avait que 14 000 piétons, mais 1 800 gens d'armes (…) D'une telle masse de gendarmerie (…) il ne tenait qu'à lui d'écraser cette noblesse (les chevaliers de Maximilien).
Michelet, Hist. de France, XVII, IV.
(1690, Furetière). Corps d'élite, attaché à la Maison du roi, de la reine, ou des princes. || La Gendarmerie du Roi (→ Carton, cit. 1). || Gendarmerie de la Garde, gendarmerie des chasses.
———
II
1 (1791). Mod. En France, Corps militaire, formant une partie de l'armée (→ Armée, cit. 14), chargé d'assumer la police administrative du territoire, la surveillance des armées de terre et de mer ( Prévôté) et de collaborer à la police judiciaire (Capitant). || La gendarmerie fut créée par l'Assemblée nationale en 1790 pour remplacer l'ancienne maréchaussée. || Gendarmerie nationale; gendarmerie départementale : garde républicaine et garde mobile. || Compagnies, légions, pelotons, sections, brigades de gendarmerie. || Brigadier, officier, commandant de gendarmerie. || École d'application de gendarmerie. || Gendarmerie maritime, spécialement chargée de la surveillance des arsenaux et des établissements de la Marine. || Gendarmerie de l'air.Circonscriptions régionales de gendarmerie. || Escadrons de gendarmerie. || Escadrons de gendarmerie d'autoroutes. || Pelotons de gendarmerie de haute montagne.
3 La police judiciaire sera exercée (…) par : (…) 4o « Les officiers et gradés de gendarmerie, ainsi que les gendarmes comptant au moins trois ans de service dans la gendarmerie et nominalement désignés par arrêté du ministre de la Défense nationale et du garde des sceaux (…) »
Code d'instruction criminelle, art. 9.
2 (1865, Littré). Par ext. Caserne où les gendarmes sont logés; bureaux où ils remplissent leurs fonctions administratives. || Faire viser son livret militaire à la gendarmerie. || « Quand les gendarmes rient À la gendarmerie… » (comptine).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gendarmerie — Gendarmerie …   Deutsch Wörterbuch

  • gendarmerie — Gendarmerie. s. f. collectif. Tout le corps des Gendarmes. La Gendarmerie de France. Tresorier de la Gendarmerie. Il se dit de toute la cavalerie de la Maison du Roy …   Dictionnaire de l'Académie française

  • gendarmerie — gen*darm er*ie n. [F. gendarmerie.] The French police force; the body of gendarmes or gendarmes collectively. [Also spelled {gendarmery}.] Syn: gendarmery. [1913 Webster + WordNet 1.5] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • gendarmerie — GENDARMERIE: Dites : force publique ou maréchaussée …   Dictionnaire des idées reçues

  • gendarmerie — [zhän΄där΄mə rē′, zhän där′mə rē; ] Fr [ zhän dȧr mə rē′] n. [Fr] gendarmes collectively: also gendarmery …   English World dictionary

  • Gendarmerie — Unter einer Gendarmerie versteht man einen staatlichen Wachkörper zur Aufrechterhaltung der öffentlichen Ruhe, Ordnung und Sicherheit. Ursprünglich waren solche Gliederungen in der Regel Teil der Armee und so unterstehen die Gendarmerien vieler… …   Deutsch Wikipedia

  • Gendarmerie — This article is about the concept. For bodies called Gendarmerie , see Gendarmerie (disambiguation). Gendarmes in Paris, rue Vernet, near the Champs Élysées A gendarmerie or gendarmery ( …   Wikipedia

  • Gendarmerie — Pour les articles homonymes, voir Gendarmerie (homonymie). Grenade « bois de cerf » de la Gendarmerie nationale française La gendarmerie est la force armée chargée de missions de police pa …   Wikipédia en Français

  • GENDARMERIE — s. f. coll. On comprenait autrefois sous ce nom Tout le corps des gendarmes et des chevau légers des compagnies d ordonnance, autres que les gendarmes et les chevau légers de la garde du roi. La gendarmerie de France. Le corps de la gendarmerie.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • GENDARMERIE — n. f. coll. Corps de troupes qui est spécialement chargé de maintenir la sécurité et la tranquillité publiques. Gendarmerie départementale. Gendarmerie des ports et arsenaux. Gendarmerie coloniale. Officier de gendarmerie. Appeler la gendarmerie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.